Jambes lourdes et chaussettes de contention



Chaussettes contention

Le problème de jambes lourdes touche actuellement plusieurs millions de Français, dont 70% des femmes. Synonyme d’une mauvaise circulation du sang de les veines, ce phénomène peut être très bien traité par le port d’un dispositif de compression comme une chaussette de contention par exemple.



Dispositif médical à titre de prévention



On parle d’hyperpression dans les veines lorsque la pression dans celles-ci augmente en cas d’insuffisance veineuse. Le principe de la compression avec les bas et les chaussettes agit donc comme une contre-pression pour favoriser un retour veineux. En cas de sensations fréquentes de jambes lourdes, nombreux professionnels de santé recommandent à leurs patients les bas ou chaussette contention contre jambe lourde. Utilisé dans ce cas à titre de prévention, ce dispositif se choisit évidemment à la suite d’une consultation de médecin.



Chaussettes de contention : autour des classes disponibles



Recommandés plutôt pour une fonction de prévention, les bas et collants de compression de la classe 1 ne sont pas remboursés généralement par l’Assurance maladie. Mais pour les personnes souffrant de problèmes de jambes lourdes, il s’agit plutôt des des chaussettes de contention appartenant à la classe 2. Celles-ci affichent une compression entre 15 et 20 mm de mercure et peuvent s’utiliser également dans le cadre d’une prévention d’insuffisance veineuse. Il faut chasser pourtant les idées reçues concernant une accoutumance à ce dispositif médical. Même pour une personne ne souffrant pas de problème veineux, un dispositif de compression comme une chaussette ou un bas de contention permet d’éviter l’apparition des varices et soulage les jambes lourdes.


ch be lu ca